mercredi, 30 janvier, 2019

Emilie Gleason – Fauve Révélation au Festival d’Angoulême

C’est une nouvelle qui date d’il y a déjà quelques jours, mais nous n’avons pas fini d’en faire notre miel: Emilie Gleason s’est vue remettre le Prix Révélation au 46e Festival d’Angoulême, pour son ouvrage Ted drôle de coco.
Son livre retrace quelques jours de la vie de Ted, un grand échalas au comportement pas toujours rationnel, et pour cause: celui-ci est atteint du syndrome d’Asperger. En s’inspirant de la vie de son propre frère, Emilie Gleason a construit un livre qui va à cent à l’heure, drôle, étonnant, bourré d’énergie, et qui arrive in fine à évoquer un sujet grave sans une trace de pathos.
Si Ted drôle de coco pourrait tomber dans la catégorie des «livres à sujet» ou de la «bande dessinée du réel», c’est avant tout ses qualités intrinsèques qui nous ont séduit chez Atrabile; son humour, son énergie, mais aussi sa grande finesse et son intelligence dans sa narration et sa construction.

Gleason-Fauve© 9eArt+, photo Jorge Fidel Alvarez 4
Lors de la cérémonie de remise des prix, Emilie Gleason s’est fendue d’un discours passablement chargé en émotion, où elle a évoqué son histoire personnelle et familiale, mais aussi promis que l’on n’avait pas fini d’entendre parler d’elle; on la croit sur parole! Rien qu’en 2018, elle a signé trois livres: Ted drôle de coco bien sûr, mais également Les gros bras de Polka (Biscoto) et Comment survivre (Lapin).
La jeune artiste, d’origine belgo-mexicaine, vit actuellement à Paris, après des études à Strasbourg; quand elle ne dessine pas, elle travaille pour les Editions çà et là où elle s’occupe des relations publiques.
Ce prix vient couronner un parcours «de rêve»: dès sa sortie, Ted drôle de coco a eu droit à un accueil dithyrambique de la part de la presse, et un soutien exceptionnel des libraires. Le deuxième tirage venant tout juste de s’épuiser, une nouvelle édition a été lancée immédiatement et sera disponible d’ici le 20 février.
BRAVO EMILIE!
(Et pour les plus curieux: c’est la troisième fois qu’Atrabile reçoit un prix à Angoulême, après un prix Essentiel en 2007 pour Lupus volume 4 de Frederik Peeters, et un Fauve d’Or pour Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior en 2011.)

 

vendredi, 18 janvier, 2019

Dédicaces au FIBD d’Angoulême

Son apparition est sans aucun doute un des temps forts du début de l’année; elle déchaîne les passions et suscite l’envie; souvent copiée, jamais égalée, voilà notre grille de dédicaces du FIBD d’Angoulême.

dédicaces-angouleme2019
vendredi, 11 janvier, 2019

Ô Joséphine! & Attends… suivi de Chhht!

En librairie le 18 janvier: Ô Joséphine! & Attends… suivi de Chhht!, par Jason.photolivjason