Une Tête bien vide

Par Gilbert Hernandez

Collection Ichor

128 pages en noir & blanc

21 x 28 cm

Cartonné

29 Chf/21 €

ISBN 978-2-88923-028-0

Parution en février 2015

Si Une Tête bien vide n’est pas à proprement parlé une suite de La Saison des billes, Gilbert Hernandez y aborde une autre partie fondatrice de la vie d’un homme, à savoir l’adolescence, et comment cette période décisive peut façonner, pour le meilleur comme pour le pire, le destin d’un être humain.  Bobby se laisse porter dans la vie; école, travail, amour, les choses s’enchaînent plus ou moins facilement, sans passion ni engagement. Et si Bobby rêve d’autre chose, c’est avec patience qu’il attend et attend encore que quelque chose se passe, incapable qu’il est de faire des choix, de prendre des décisions. Dans cette vie flottante, entouré d’amis qui vont et qui viennent, son seul centre d’intérêt se matérialise à travers la musique, du glam rock au punk, d’Alice Cooper aux Sex Pistols. Inconstant, paumé, plus spectateur qu’acteur de sa propre vie, Bobby se sentira véritablement métamorphosé par le mouvement punk – mais pour un instant seulement. Et Bobby laissera ainsi filer les moments, les possibilités et enfin les années… C’est un portrait en demi-teinte que dessine ici le co-créateur de la mythique série Love & Rockets, où il décortique avec beaucoup de justesse l’adolescence, cette période pleine de frustration et de rage, et où chaque occasion ratée peut se transformer en impasse.