mardi, 25 avril 2017

Salon du livre de Genève

Retrouvez-nous cette semaine au Salon du livre de Genève!
Sur le grand stand blanc du Cercle, en compagnie de nombreux éditeurs et libraires genevois, retrouvez une sélection de nos ouvrages ainsi que Peggy Adam (vendredi de 17h à 18h), Ibn Al Rabin (vendredi de 17h à 18h), Frederik Peeters (samedi de 17h30 à 19h), Yannis La Macchia (samedi et dimanche de 15h à 16h30) et Tom Tirabosco (dimanche de 13h30 à 16h). Et vendredi de 19h30 et 20h15, concert dessiné avec Peggy Adam (dessin) et Ibn Al Rabin (musique). Venez!

vendredi, 21 avril 2017

Voix douce & Des Bâtisseurs

Sorties d’avril: Voix douce de Baladi et Des Bâtisseurs de Yannis La Macchia.

photobatisvoix
jeudi, 23 mars 2017

Rencontre atrabilaire

Belle rencontre prévue ce samedi 25 mars à la librairie Mollat (Bordeaux), avec Gabrielle Piquet, Benoît Preteseille, Frederik Peeters et Daniel Pellegrino!

librairiemollat

 

mardi, 21 mars 2017

Exposition Sascha Hommer

Exposition Sascha Hommer à Strasbourg, dans le cadre de Central Vapeur, avec une rencontre le 30 mars!

affiche_a3_expo_rencontre_sascha_hommer
mardi, 7 mars 2017

La Nuit du Misothrope

La Nuit du Misothrope de Gabrielle Piquet, en librairies le 14 mars.

misophoto
Prochaine parution

Black Medicine Book

Helge Reumann est un artiste aussi discret que précieux, et qui n’a pourtant pas démérité durant les deux décennies passées: présent chez nous dans la revue Bile noire, et essaimant des pages chez divers éditeurs, du Rouergue à UDA, en passant par L’Association ou le Dernier Cri, sans oublier l’incroyable Elvis Road, concocté avec son complice d’alors Xavier Robel, magnifique leporello de 9m de long. On désespérait de ne pouvoir concrétiser une collaboration plus conséquente avec cet auteur unique, nous voilà enfin comblé avec cet imposant Black Medicine Book. [lire la suite]

Dernières parutions

Des Bâtisseurs

Quelque part, dans un monde qui pourrait être le nôtre, dans un environnement dont se dégage quelque chose de sauvage et d’insoumis, des hommes et des femmes s’affairent autour d’étranges constructions. A travers les visions de ces bâtisseurs, se dessinent alors le portrait d’une société, qui, sans doute, a connu le béton, la pollution, l’électronique, avant un changement que l’on devine radical. Mais entre l’homme d’hier et celui d’aujourd’hui semble survivre une même envie, une même nécessité, celle de construire. C’est cette étrange envie, celle de bâtir, de créer, que questionne le livre de Yannis La Macchia, ainsi que la place même de celui qui construit, ce fameux bâtisseur. Le livre brasse et aborde des thèmes et une imagerie qui évoquent des problèmes bien actuels liés à l’écologie, à la mondialisation, au progrès. [lire la suite]

Voix douce

par Baladi

Pauvre Benny, livré à lui-même dans un monde où il n’y a plus… que lui? Alors que Benny émerge d’un étrange sarcophage, il doit faire face à la plus terrible des vérités: il est l’unique survivant, le dernier homme sur Terre. Logique imparable: si Benny est le dernier homme sur terre, il doit bien y avoir une dernière femme… non? Benny semble prendre la situation pas trop mal, ne se laisse pas abattre et rapidement s’organise, se régale (seul) de mets succulents, et s’enivre (seul) avec les meilleurs crus disponibles. Mais cher Benny, cela vaut-il la peine s’il n’y a personne pour partager tout ça? L’âme sœur finira-t-elle par montrer le bout de son nez? [lire la suite]

La Nuit du Misothrope

A l’approche du 4 août, la terreur s’empare du quartier, car tous les habitants savent que la mystérieuse malédiction va inexorablement s’abattre: chaque année, durant la nuit du 4 au 5 août «quelqu’un» disparaît. Les précédentes victimes avaient toutes quelque chose en commun, une particularité, un «défaut de caractère» qui en faisaient des exclus, ou des «invisibles» comme les appelle Josepha. Josepha, c’est le rayon de soleil du coin; sans relâche et avec abnégation, elle fait sa «tournée», apporte le journal, boit un café, et tente à tout prix de créer du lien et de n’oublier personne. Mais le 4 août approche… [lire la suite]

Big Kids

Ça commence presque comme du Perec : des souvenirs qui remontent, une énumération de moments, de gens, de sensations… puis ça vire du côté de Larry Clark quand celui-ci dresse par ses photos le portrait d’une certaine jeunesse. Pour l’adolescent héros de Big Kids, du jour en lendemain, un changement s’opère (on n’en dira pas plus) et soudainement, le goût a une forme, la musique quatre pattes qui vous court sur l’épaule, et plus rien ne ressemble au monde d’hier. [lire la suite]

…en Chine

Avec ses 14 millions d’habitants, Chengdu, capitale de la province du Sichuan, est une ville en plein essor, une mégalopole qui s’est développée d’une manière un peu folle, dans tous les sens et toutes les directions. Portée par une forte croissance économique et une certaine propension à la mégalomanie, la ville arbore les tares de ces endroits qui ont grandi trop vite et sans limites : trafic étouffant, pollution, indifférence… Sascha Hommer y a passé plusieurs mois en 2011 et c’est ce temps passé là-bas qui forme la matière première de …en Chine. [lire la suite]