lundi, 29 mai 2017

Rencontre atrabilaire au Bal des Ardents

Ce jeudi 1er juin, rencontre atrabilaire au Bal des Ardents avec Yannis La Macchia et Daniel Pellegrino.

affichebatisseurslyon2
mardi, 23 mai 2017

Black Medicine Book – lancement

Lancement du Black Medicine Book de Helge Reumann le samedi 27 mai chez Dig it Records!

affichebmb_digit_light
mercredi, 17 mai 2017

20 ans 20 livres – adresses des librairies

Toutes les librairies qui participent à l’opération «20 ans 20 livres» sont à découvrir sur la carte ci-dessous. Pour rappel, contre l’achat de deux titres tirés d’une sélection de nos ouvrages, vous vous verrez offrir chez ces libraires un titre inédit d’Ibn Al Rabin, Des Extraits de la vie de Jehan Régnier.

 

jeudi, 11 mai 2017

20 ans 20 livres

Top, ça démarre là maintenant: votre libraire préféré vous offre un livre inédit d’Ibn Al Rabin, Des Extraits de la vie de Jehan Régnier, pour l’achat de deux ouvrages atrabilaires tirés d’une sélection de nos titres. Tout ça parce que l’on fête nos 20 ans cette année.

affiche20ans jehan-photo
mardi, 9 mai 2017

Black Medicine Book

Black Medicine Book de Helge Reumann, en librairies le 12 mai!

bmbphoto
Prochaine parution

L’Attraction des Sumbolons

Rencontrée lors des jurys de la HEAD (Haute Ecole d’Art et de Design, Genève), Louise Ducatillon est une jeune artiste qui s’amuse, dans son travail, à brouiller les pistes; elle offre avec ce premier livre une œuvre inclassable, entre bande dessinée, illustration et art contemporain – mais derrière ce «refus de choisir» se cache de vrais choix artistiques, où transparaissent déjà une certaine maturité et une vision affirmée. L’ouvrage décrit la vie et l’organisation d’une communauté sectaire, repliée sur elle-même et vivant en autarcie; ce monde clôt est dirigé par le Père, figure charismatique et autoritaire, qui remodèle à son image un monde dont il édicte chaque règle, transformant sa vérité en LA vérité. [lire la suite]

Dernières parutions

Black Medicine Book

Helge Reumann est un artiste aussi discret que précieux, et qui n’a pourtant pas démérité durant les deux décennies passées: présent chez nous dans la revue Bile noire, et essaimant des pages chez divers éditeurs, du Rouergue à UDA, en passant par L’Association ou le Dernier Cri, sans oublier l’incroyable Elvis Road, concocté avec son complice d’alors Xavier Robel, magnifique leporello de 9m de long. On désespérait de ne pouvoir concrétiser une collaboration plus conséquente avec cet auteur unique, nous voilà enfin comblé avec cet imposant Black Medicine Book. [lire la suite]

Des Bâtisseurs

Quelque part, dans un monde qui pourrait être le nôtre, dans un environnement dont se dégage quelque chose de sauvage et d’insoumis, des hommes et des femmes s’affairent autour d’étranges constructions. A travers les visions de ces bâtisseurs, se dessinent alors le portrait d’une société, qui, sans doute, a connu le béton, la pollution, l’électronique, avant un changement que l’on devine radical. Mais entre l’homme d’hier et celui d’aujourd’hui semble survivre une même envie, une même nécessité, celle de construire. C’est cette étrange envie, celle de bâtir, de créer, que questionne le livre de Yannis La Macchia, ainsi que la place même de celui qui construit, ce fameux bâtisseur. Le livre brasse et aborde des thèmes et une imagerie qui évoquent des problèmes bien actuels liés à l’écologie, à la mondialisation, au progrès. [lire la suite]

Voix douce

par Baladi

Pauvre Benny, livré à lui-même dans un monde où il n’y a plus… que lui? Alors que Benny émerge d’un étrange sarcophage, il doit faire face à la plus terrible des vérités: il est l’unique survivant, le dernier homme sur Terre. Logique imparable: si Benny est le dernier homme sur terre, il doit bien y avoir une dernière femme… non? Benny semble prendre la situation pas trop mal, ne se laisse pas abattre et rapidement s’organise, se régale (seul) de mets succulents, et s’enivre (seul) avec les meilleurs crus disponibles. Mais cher Benny, cela vaut-il la peine s’il n’y a personne pour partager tout ça? L’âme sœur finira-t-elle par montrer le bout de son nez? [lire la suite]

La Nuit du Misothrope

A l’approche du 4 août, la terreur s’empare du quartier, car tous les habitants savent que la mystérieuse malédiction va inexorablement s’abattre: chaque année, durant la nuit du 4 au 5 août «quelqu’un» disparaît. Les précédentes victimes avaient toutes quelque chose en commun, une particularité, un «défaut de caractère» qui en faisaient des exclus, ou des «invisibles» comme les appelle Josepha. Josepha, c’est le rayon de soleil du coin; sans relâche et avec abnégation, elle fait sa «tournée», apporte le journal, boit un café, et tente à tout prix de créer du lien et de n’oublier personne. Mais le 4 août approche… [lire la suite]

Big Kids

Ça commence presque comme du Perec : des souvenirs qui remontent, une énumération de moments, de gens, de sensations… puis ça vire du côté de Larry Clark quand celui-ci dresse par ses photos le portrait d’une certaine jeunesse. Pour l’adolescent héros de Big Kids, du jour en lendemain, un changement s’opère (on n’en dira pas plus) et soudainement, le goût a une forme, la musique quatre pattes qui vous court sur l’épaule, et plus rien ne ressemble au monde d’hier. [lire la suite]