mercredi, 6 février 2019

La Vie intelligente

En librairie le 8 février: La Vie intelligente d’Aurélie William Levaux.

IMG_9298

 

mercredi, 30 janvier 2019

Emilie Gleason – Fauve Révélation au Festival d’Angoulême

C’est une nouvelle qui date d’il y a déjà quelques jours, mais nous n’avons pas fini d’en faire notre miel: Emilie Gleason s’est vue remettre le Prix Révélation au 46e Festival d’Angoulême, pour son ouvrage Ted drôle de coco.
Son livre retrace quelques jours de la vie de Ted, un grand échalas au comportement pas toujours rationnel, et pour cause: celui-ci est atteint du syndrome d’Asperger. En s’inspirant de la vie de son propre frère, Emilie Gleason a construit un livre qui va à cent à l’heure, drôle, étonnant, bourré d’énergie, et qui arrive in fine à évoquer un sujet grave sans une trace de pathos.
Si Ted drôle de coco pourrait tomber dans la catégorie des «livres à sujet» ou de la «bande dessinée du réel», c’est avant tout ses qualités intrinsèques qui nous ont séduit chez Atrabile; son humour, son énergie, mais aussi sa grande finesse et son intelligence dans sa narration et sa construction.

Gleason-Fauve© 9eArt+, photo Jorge Fidel Alvarez 4
Lors de la cérémonie de remise des prix, Emilie Gleason s’est fendue d’un discours passablement chargé en émotion, où elle a évoqué son histoire personnelle et familiale, mais aussi promis que l’on n’avait pas fini d’entendre parler d’elle; on la croit sur parole! Rien qu’en 2018, elle a signé trois livres: Ted drôle de coco bien sûr, mais également Les gros bras de Polka (Biscoto) et Comment survivre (Lapin).
La jeune artiste, d’origine belgo-mexicaine, vit actuellement à Paris, après des études à Strasbourg; quand elle ne dessine pas, elle travaille pour les Editions çà et là où elle s’occupe des relations publiques.
Ce prix vient couronner un parcours «de rêve»: dès sa sortie, Ted drôle de coco a eu droit à un accueil dithyrambique de la part de la presse, et un soutien exceptionnel des libraires. Le deuxième tirage venant tout juste de s’épuiser, une nouvelle édition a été lancée immédiatement et sera disponible d’ici le 20 février.
BRAVO EMILIE!
(Et pour les plus curieux: c’est la troisième fois qu’Atrabile reçoit un prix à Angoulême, après un prix Essentiel en 2007 pour Lupus volume 4 de Frederik Peeters, et un Fauve d’Or pour Cinq mille kilomètres par seconde de Manuele Fior en 2011.)

 

vendredi, 18 janvier 2019

Dédicaces au FIBD d’Angoulême

Son apparition est sans aucun doute un des temps forts du début de l’année; elle déchaîne les passions et suscite l’envie; souvent copiée, jamais égalée, voilà notre grille de dédicaces du FIBD d’Angoulême.

dédicaces-angouleme2019
vendredi, 11 janvier 2019

Ô Joséphine! & Attends… suivi de Chhht!

En librairie le 18 janvier: Ô Joséphine! & Attends… suivi de Chhht!, par Jason.photolivjason

jeudi, 13 décembre 2018

Atrabile en 2018

Atrabile en 2018 avec: Julia Gfrörer, Anders Nilsen, Nicolas Presl, Thomas Gosselin, Francesco Cattani, Peggy Adam, Juliette Mancini, Emilie Gleason, Adeline Rosenstein, Alex Baladi, Yoshiharu Tsuge et Eleanor Davis.

atrabile2019
Prochaine parution

Saccage

Frederik Peeters est un animal insaisissable, et comme le prouve son parcours, jamais où on pourrait l’attendre; Saccage, son nouveau livre, le démontre une fois encore. Saccage, voilà bien un ouvrage qui défie toute forme de définition, de classification: entre livre d’images et bande dessinée, Saccage dépeint une épopée pleine de tourments, celle d’un homme (prophète? héraut de l’apocalypse?) qui traverse un monde dément, chaotique, baroque, où toute la folie – et l’histoire – de l’homme semble se télescoper, se mélanger, pour former un magma empli de visions fantasmagoriques, juxtaposant alors écho d’un enfer bien trop terrestre, jeu de références, et fresque prémonitoire. [lire la suite]

Dernières parutions

La Vie intelligente

Dans son précédent livre publié chez Atrabile, Sisyphe, les joies du couple, Aurélie William Levaux disséquait avec la plus grande justesse les affres et les tourments d’une relation «amoureuse» terriblement toxique. Dans La Vie intelligente, les choses semblent s’être bien apaisées, même si la vie, bien qu’intelligente, reste toujours compliquée. C’est avec énormément d’humour que l’auteure nous parle de cette nouvelle vie intelligente, grâce à une plume volatile, emportée et aérienne, qui passe de digression en digression (Pierre Bénichou, la révolution, les pizzas à un euro, la place de l’artiste, etc.) pour mieux retomber sur ses pattes. [lire la suite]

Ô Joséphine!

par Jason

L’histoire d’amour passionnée entre Napoléon et Josephine – Josephine Baker, donc; un portrait de l’auteur en marcheur de fond sur les routes d’Irlande; un « polar » intimiste tout en déconstruction; une biographie de Leonard Cohen pour le moins fantasque: voilà de quoi est composé le nouveau livre de Jason, que les éditions Atrabile sont heureuses de voir revenir en son giron. [lire la suite]

Attends… suivi de Chhht!

par Jason

Attends… a toujours eu une place spéciale dans le catalogue atrabilaire: première rencontre marquante durant le festival d’Angoulême, premier livre d’un auteur étranger, premier succès critique et public (certes relatif)… Vingt ans plus tard, le premier livre de Jason n’a rien perdu de sa force, et c’est un vrai plaisir de pouvoir donner une nouvelle vie à cet ouvrage, qui n’est rien de moins, on le répète encore, qu’un véritable chef d’œuvre. Pour rappel: Attends… met en scène deux jeunes garçons, Jon et Bjorn, dont la vie, en un quart de seconde – à peine le temps de dire «Attends…» – va virer au drame. [lire la suite]

L’Art ?

L’art, qu’est-ce que c’est? A quoi sert-il? Quelles sont ses limites, comment le définir? Faut-il tenter de le classer, de le compartimenter? De comprendre le processus créatif, le parcours d’un artiste? Dans L’Art ?, Eleanor Davis répond à toutes ces questions… ou presque. Faux livre pédagogique mais vraie réflexion sur l’art et la puissance de la création, L’Art? est un petit bijou d’humour et d’intelligence. [lire la suite]

L’Homme sans talent

Chef d’œuvre : voilà un mot bien galvaudé, mais amplement mérité par ce magnifique joyau noir qu’est L’Homme sans talent. Initialement publié dans les années 80 au Japon, traduit en français par ego comme x en 2004, cette œuvre emblématique du watakushi manga («bande dessinée du moi») n’était plus disponible depuis de nombreuses années. Les éditions Atrabile sont incroyablement fières et heureuses de pouvoir donner une nouvelle vie à ce livre qui mérite d’être lu et relu. Le personnage central en est un auteur de manga, intègre et jusqu’au-boutiste, qui refuse les compromis et les travaux de commande; face aux vicissitudes de l’existence, il semble décidé à faire de sa vie une étrange ode à l’échec, en vendant des cailloux piochés dans la rivière, dont personne ne semble vouloir. Lentement mais sûrement, il se met lui-même au ban d’une société qui ne l’intéresse plus, comme un laissé pour compte volontaire. [lire la suite]