Parution le 5 novembre 2002

Le Chant des Oiseaux

Aristide Sarganzon en est persuadé: le chant des oiseaux a une influence directe et marquante sur notre vie. Ainsi, le chant du bouvreuil à tête jaune aurait d’indéniables propriétés aphrodisiaques, et celui du tétras-levant serait censé stimuler le courage et rendrait plus fort. Sarganzon, doux rêveur, ornithologue aguerri et quelque peu monomaniaque, n’aura de cesse de prouver au monde entier la pertinence et l’exactitude de ses théories, quitte à jouer avec la verité pour que celle-ci ne corresponde que mieux à ses élucubrations. Michaël Sterckeman dresse à travers Le Chant des Oiseaux une foultitude de portraits tout à la fois emplis de justesse et colorés, et décortique avec minutie le petit théâtre de la comédie humaine, passant ainsi au crible les tares et les vertus de ses acteurs. Mais c’est, au fond, de la perception de la réalité dont nous parle ici l’auteur, ainsi que des rapports troubles et changeants que l’on peut entretenir avec elle.

112 pages , noir & blanc

17 × 24 cm, broché avec rabats

ISBN 978-2-940329-02-1

17.30