Parution le 19 février 2021

Éveils

Grandir. Se confronter aux autres, faire face aux premières déconvenues, au regard de l’autre, aux attentes du monde. Et puis faire des découvertes. Comprendre, se révéler à soi, aux autres. Se construire. A travers des bribes de sa vie et de son parcours, Juliette Mancini se raconte, elle, mais aussi le monde dans lequel elle a grandi. La légende viriliste du grand-père qui a fait la guerre; les premiers clichés sexistes (la force des garçons, la grâce des filles); la première main aux fesses dans la foule, la peur et la honte qui surgissent, mais aussi la découverte qu’on peut être désirable. En choisissant ces moments marquants, où en tout cas significatifs de sa vie et de son parcours, en les déconstruisant avec la plus grande acuité, Juliette Mancini réussit une prouesse trop rare, celle de transformer le particulier en universel. Avec pudeur, délicatesse, intelligence, et juste ce qu’il faut de mise à distance, elle nous promène ainsi de l’enfance à l’âge adulte, de l’acceptation de fausses évidences au déboulonnage des mythes, pour mieux décortiquer les injonctions d’une société si prompte à nous assigner des rôles. Son précédent livre, De la Chevalerie, s’intéressait déjà aux mécanismes de la domination, et, sans manichéisme, relevait avec justesse la complexité de ces mécanismes, refusant la (trop) simple dualité dominant-dominé. C’est la même finesse d’analyse qui est à l’œuvre ici, en démontrant, par exemple, comment le regard de l’autre peut avoir quelque chose de tour à tour flatteur, inquisiteur ou avilissant. Elle nous rappelle aussi à quel point les paradoxes et les contradictions semblent être le propre de l’être humain; mais aussi, sans doute, ce qui en fait sa richesse. Avec Eveils, Juliette Mancini signe une œuvre forte, un livre ouvertement politique, qui, bien plus que d’asséner des vérités toutes faites, invite à la réflexion. Une grande réussite.

128 pages , quadrichromie

17 × 24 cm, broché avec rabats

ISBN 978-2-88923-097-6

18.00